Souvenirs d’Iran

, par  BAERT Danièle , popularité : 23%

Voyage en Iran
Du 10 au 21 mars 2018

Salam ? (Comment ça va ?)

Le grand tour de Perse a rassemblé 29 participants sous la conduite de Darius « IV », guide émérite, érudit et francophone. Le périple nous a conduit à séjourner dans les mégapoles de Shiraz, Kerman, Yazd, Ispahan et Téhéran et à visiter des cités de moindre importance :Mahan, Naein, Natanz, Kashan… Le trajet en autocar s’est déroulé à travers des paysages grandioses constitués de hauts plateaux désertiques et de montagnes plus ou moins enneigées. Le voyage nous a permis de découvrir le passé tumultueux du pays dont témoignent nombre de sites, et œuvres remarquables.

Darius nous a fait profiter de ses connaissances étendues en histoire, architecture et religions. La place manque pour répertorier toutes les visites (mosquées, écoles coraniques, temples, palais, maisons de riches marchands, hammam, tours des vents, citernes, jardins, tombeaux, caravansérails, musées, bazars …) toutes plus intéressantes et plus belles les unes que les autres ; nous nous limiterons aux plus remarquables à savoir : les sites grandioses des vestiges de Persépolis, de la nécropole Achéménide de Nagch-é Rostam, des tours du Silence (lieux de sépulture) à Yazd , de la forteresse en pisé de Rayen, de la gigantesque place de l’imam à Ispahan… le caravansérail de Meybod, les vestiges de la forteresse en pisé de Naein, à Ispahan la cathédrale arménienne Vank, avec ses tableaux multicolores, le palais aux 40 colonnes, trois ponts du 17ème siècle notamment le Si-o-Seh à 33 arches sur deux niveaux, les mosquées du vendredi (l’équivalent de nos cathédrales) avec leurs rosaces en mosaïque à dominante de bleu, la tour de la liberté à Téhéran, les jardins persans, oasis irrigués par les qanats…

Nous nous sommes immergés dans la vie quotidienne des Iraniens à partir de leurs bazars ; leur artisanat : miniatures sur os de chameau, poteries, tapis… ; leurs ressources agricoles (safran, pistache, dattes, eau de rose…) ; leurs spécialités culinaires notamment le dizi, la viande de chameau, le kebab, le caviar d’aubergines, le gaz (nougat)… le tout arrosé d’eau, de bière sans alcool ou de dough ; leurs traditions : musiques et chants, activités gymniques à la maison de la force à Yazd ; la découverte des préparatifs du Norouz (année 1397 du calendrier persan). Cette approche a été complétée par les commentaires avisés de nos accompagnateurs iraniens sur l’éducation, les relations sociales…

Pour conclure sur ce voyage très enrichissant, un seul regret, nous n’avons pas vu beaucoup de dromadaires (« chameaux qui bossent à mi-temps »). Yvonne Taillard.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2022 :

Rien pour ce mois

septembre 2022 | novembre 2022